Registry Search Mobile

Registry Search

Une évaluation compartimentée pour une meilleure acceptabilité sociale

Reference Number
182
Date Submitted
2020-12-18 12:52:30 PM
Text

Bonjour!

Après avoir pris connaissance d’un très grand nombre de documents disponibles sur votre site et après avoir participé à plusieurs séances publiques tenues par l’Agence, voici les principales considérations qui me font remettre le projet d’agrandissement du port de Montréal à Contrecoeur en question :

  • Considérant la loi fédérale sur les espèces en péril;
  • Considérant que l’humanité a déjà perdu 60% de sa biodiversité dans les 40 dernières années;
  • Considérant que le site de Contrecoeur menace 8 espèces de poissons à statut particulier, dont le chevalier cuivré qui est en voie de disparition;
  • Considérant que le projet a été morcelé en 3 phases pour amoindrir les impacts visibles à court terme et ainsi, mieux le faire accepter;
  • Considérant que le mandat de l’Agence se limite à l’évaluation des impacts de la phase 1 alors que le promoteur justifie cet agrandissement sur l’ensemble des phases d’un point de vue logistique;
  • Considérant que la zone d’étude locale de l’Agence n’inclut pas la partie « Ville de Contrecoeur» et que de ce fait, les impacts directs liés au bruit, à la pollution et à la qualité de l’eau sur les citoyen-es de cette ville ne semblent pas avoir été étudiés en profondeur;
  • Considérant que le mandat de l’Agence ne tient pas compte des effets cumulatifs de ce projet sur l’environnement, alors que la Ville de Contrecoeur subie déjà une forte pression à cet effet (eau, air, bruit) en raison des usines lourdes en opération depuis plusieurs années dans le secteur;
  • Considérant que les très nombreuses mesures d’atténuation proposés par l’Agence ne sont pas accompagnées d’un plan détaillant les ressources requises à la mise en place et au suivie de ces mesures;
  • Considérant que le calcul des GES engendrés par ce projet se limite aux opérations qui seront effectuées directement sur le site (ne tiennent donc pas compte du transport des conteneurs par camions, trains et navires), alors que le Canada ne réussit pas à atteindre les cibles de réduction minimales.

Je demande à l’Agence de prendre en compte les impacts environnementaux non seulement de la phase 1, mais pour l’ensemble du projet et de tenir compte des effets cumulatifs qu’aura ce projet à l’égard de la pollution de l’air, de l’eau et par le bruit. Je demande également à l’Agence de mettre en place un plan détaillé des ressources requises à l’opérationnalisation des mesures d’atténuation proposées, incluant un échéancier et une analyse budgétaire.

Merci!

Andrée Chartier
Citoyenne de Contrecoeur

Submitted by
Andrée Chartier
Phase
N/A
Public Notice
N/A
Date modified: